Connaître les pièges de l’assurance vie pour mieux les éviter

Certaines formules de l’assurance présentent quelques pièges jouant en faveur de l’assureur. Cet article décrit les plus fréquents d’entre eux afin d’aider les souscripteurs à choisir les offres les plus avantageuses.

Selon les études statistiques effectuées par les professionnels quant à l’intérêt que portent les français sur l’assurance vie, il a été constaté que plus des 40 % des français se sont souscrits à une assurance vie. Un tel intérêt est notamment dû aux avantages que semblent apporter les garanties si on le compare à d’autres placements tels que les livrets d’épargne par exemple. Pourtant dans la réalité de ces contrats, beaucoup ont été déçus et ont eu de très mauvaises surprises. La connaissance et l’observation de ces points sont d’un grand aide aux assurés afin de contourner autant que possible ces pièges. Cette ruée vers l’assurance vie est aussi l’effet des allègements fiscaux que ce système semble faire bénéficier aux assurés, pourtant ce n’est pas le cas, d’où la déception totale. En effet, la majorité des assurances vies des différents assureurs sont soumis à l’impôt sur les revenus. Les mouvements d’argent comme les divers versements sont commissionnés par des frais à déduire sur le compte de l’assuré. Ce sont les principaux pièges de l’assurance vie, mais quelques recommandations pratiques sont aussi d’une grande utilité.

L’assurance vie émane de l’assureur et est accepté par l’assuré, dans ce contrat est donc précisée la responsabilité de chaque partie. Au cas où on est tenté par ce type d’assurance, la première chose à faire est de lire minutieusement le contrat dans tous les détails, chaque article doit être bien étudié et chaque clause bien comprise. L’utilité de chaque document constituant le dossier avant la signature du contrat doit être examiné à fond.

Le régime fiscal de l’assurance vie

Toutes les personnes qui ont pensé que l’assurance bénéficie d’un très grand allègement fiscal se sont entièrement trompées puisque ce système n’est pas généralisé, les contrats ne sont pas toujours établis de cette manière. Depuis le mois de septembre 1997, l’assurance vie est régie par l’IR et les intérêts doivent être déclarés périodiquement. La voie de recours pour ces impôts est la requête d’octroi d’abattement. A noter que l’abattement devient de plus en plus important lorsque de la durée s’accroît, il est de 30 % pour la rente viagère, allant de 7,5 à 35 % pour les huit premières années.

Les différents frais

Il ne faut pas penser que puisqu’on paie que tout est donc gratuit. A chaque mouvement du compte de l’assuré, c'est-à-dire à chaque versement, correspond un frais de placement. Ces frais appelés aussi droits d’entrée concernent tous les paiements, quel que soit leur mode périodique, ils sont calculés en pourcentage de la cotisation à verser. Généralement, le taux se trouve entre 0 à 5 % de la somme versée, la seule possibilité pour ne pas payer ces frais est de procéder au versement par téléphone ou par Internet, pourtant très peu de maisons d’assurance acceptent ce type de paiement. Un autre frais qui n’a rien à voir avec les frais mais plutôt avec la gestion du compte de l’assuré est aussi payable chaque fin d’année, ces frais s’appellent les frais de gestion. Il ne faut pas non plus négliger la préparation du dossier qui engendre à la fin des pénalités si le contrat est racheté, des frais d’arbitrage de l’épargne et des frais de dossier.

Quelques recommandations

La possibilité d’obtenir un prêt grâce à l’assurance vie est très tentante pourtant il ne faut pas s'y précipiter la tête basse. Il faut bien étudier les tenants et les aboutissants du contrat et évaluer ses conséquences. Ne jamais accepter la clause bénéficiaire tant que les détails ne sont pas clairs et nets. On doit choisir les garanties en fonction de sa possibilité et de ses besoins, et il est conseillé de ne pas souscrire le type de contrat ayant comme fonds dits « garantis ». Le rachat de contrat et le tableau des valeurs doivent être bien étudiés. Sachez que derrière les primes élevées, il y a souvent une contrepartie, les chèques doivent être au nom de l’assurance. Le souscripteur doit avoir des copies des documents légaux et il ne doit jamais accepter de signer un contrat sans date ou anti-daté.


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !