Assurance-vie 2010 : les meilleurs placements pour bien rentabiliser son épargne

Les meilleurs placements en Assurance-vie pour 2010

Cette page oriente ceux qui voudraient faire les meilleurs placements en donnant plus de détails sur les avantages de souscrire une assurance-vie pour l’année 2010.

Au point de vue théorique, les meilleurs placements se trouvent dans la souscription aux actions ou obligations des grandes entreprises ou des sociétés par actions en général, surtout pour les actions cotées en Bourse. Ce type de placement offre une certaine sécurité pour votre argent et procure des rémunérations quasi-stables du capital. Ensuite, le secteur de l’immobilier a connu un grand attrait pour les investisseurs du fait de l’extension des zones d’urbanisation afin de décongestionner les centres-villes. Mais la crise est survenue en 2008 avec sa vague d’incertitudes sur le marché financier et sur l’avenir même des entreprises. Les gens commencent à douter de l’efficacité de la gestion des institutions financières et ils doivent revoir leur choix pour faire un placement sans risque à long terme. Pour l’année 2010, l’assurance-vie se présente conjoncturellement comme l’un des meilleurs placements.

Le placement d’argent dans une période de ralentissement économique est très hasardeux. La situation financière des entreprises vacille, entraînant la baisse des taux d’intérêt et la chute des rémunérations des placements. Dans un tel contexte, il faut bien choisir la souscription à un placement jugé efficacement durable et garanti sur le fonds en euros, sans risque de perte de capital. Par contre, le placement effectué sur des unités de compte, c’est-à-dire en actions, est décevant et connaît une forte baisse. Il est donc logique que les épargnants se ruent sur l’assurance-vie qui permet à la fois de préparer une bonne retraite, de disposer des liquidités par des retraits anticipés ou d’assurer des rentes à un des membres de la famille.

Un bon placement

L’assurance-vie est en réalité un contrat par lequel une personne constitue une épargne avec une possibilité d’optimisation financière. En principe, il n’y a pas de plafonnement des primes à verser à la compagnie d’assurances. Cela dépend de la possibilité de versement du souscripteur. En cas de décès de l’assuré, le versement du capital constitué ou rente est alloué au bénéficiaire désigné dans le contrat. En cas de vie de l’assuré à une date précisée dans le contrat, en principe au bout de huit ans, ce capital lui sera versé. L’assurance-vie devient ainsi une valeur sûre vu qu’il n’y a pas de risque de perdre son capital. Par contre, les marchés des actions et le secteur de l’immobilier subissent des hauts et des bas mettant les éventuels investisseurs dans l’incertitude. On ne peut pas s’attendre à un rebond significatif et prometteur des marchés financiers et la confiance n’est plus totale sur le mode de gestion des portefeuilles. Les valeurs boursières dégringolent et les transactions périclitent favorisant la perte même des actionnaires. Les investissements sur les titres ne présentent pas en ce moment des signes de stabilité et restent très fragilisés par la conjoncture. Les livrets bancaires et même le livret A, considérés auparavant comme une valeur refuge, connaissent également une chute du taux de rémunération indexé sur l’inflation, accusant une baisse de 4 % à 1,25 % pour certaines institutions financières.

Les avantages de l’assurance-vie

Pour l’année 2009, le contrat d’assurance-vie à présenté des avantages non négligeables pour les souscripteurs par rapport aux autres placements classiques. Il jouit d’un cadre juridique et fiscal favorable aux épargnants. Il a également l’avantage de mieux gérer ses disponibilités dans un contexte financier incertain. Les assureurs communiquent souvent les taux minimums garantis des fonds en euros, indiquant le minimum de rendement que pourra toucher l’épargnant au terme du placement, en principe au bout de 8 ans. Mais il est intéressant d’avoir un contrat à plus de 8 ans d’ancienneté avec un taux de rémunération fiable de 4 % l’an. Le contrat permet de stipuler la possibilité de rachats partiels à tout moment et sans pénalités et permet ainsi de récupérer une partie de son épargne. Le retrait partiel est dans ce cas conditionné par l’existence d’un solde minimum laissé au compte du souscripteur. Des mesures d’incitation à l’épargne ont été prises par les assureurs afin de collecter davantage de souscripteurs. Les frais d’entrée de la plupart des contrats d’assurance-vie ont subi des réductions, de 3,50 % à 1 % ou de 3 % à 1 %. Une formule de zéro frais de gestion est associée à de nouveaux contrats. Un versement minimum d’adhésion réduit jusqu’à 4 fois moins, de 200 euros à 50 euros par exemple, est également proposé. Le résultat ne se fait pas attendre : au bout d’un an, les chiffres d’affaires des assureurs ont augmenté de plus de 2 % avec une hausse du nombre d’adhésions de plus de 25 %. Mais l’effet pervers de cette politique d’incitation frappe les anciens épargnants qui ont payé plus de frais. Toutefois, les nouveaux épargnants ne sont pas entièrement à l’abri des aléas politiques et financiers. L’intervention de l’Etat pour régulariser et renflouer le marché financier a été bénéfique mais il pourra à tout moment intervenir sur le plan fiscal pour combler ses déficits.

La relance économique et l’assurance-vie

Certains observateurs avertis affirment qu’il ne faut pas se leurrer sur les effets miraculeux d’un rebond des marchés financiers et de la relance économique globale d’ici fin 2009. Après une chute de -41 %, les unités de comptes ne peuvent pas remonter rapidement la pente ou apporter un peu de baume aux victimes de la crise financière. En effet, les entreprises et sociétés ayant bénéficié des aides financières publiques devront encore faire face, d’une part, à l’assainissement de leurs gestions financières pour rentabiliser leurs unités et, d’autre part, aux remboursements des sommes prêtées par l’Etat ayant servi à renflouer leurs situations financières. Face à toutes ces projections, la confiance des épargnants reste fortifiée et leur choix n’est pas remise en cause : pour l’année 2010, l’assurance-vie est encore un des meilleurs placements.

Projetez vous dans l'assurance vie 2011


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !