Le calendrier des vaccinations et les vaccinations obligatoires : des précautions essentielles pour une santé de fer

Calendrier des vaccinations et vaccins obligatoires

Contrairement à beaucoup de pays européens qui y ont renoncé, la France a conservé la pratique du calendrier vaccinal obligatoire sur un certain nombre de vaccins afin de prévenir au mieux le public contre la résurgence de certaines maladies hautement infectieuses.

Si dans la majorité des cas, le calendrier vaccinal reste une simple recommandation, il s’avère cependant obligatoire pour protéger la population contre un certain nombre de maladies. Pour faire respecter le caractère obligatoire de ces vaccins, la règlementation en vigueur expose les individus dissidents à de sévères sanctions administratives, voire même pénales. Pour ce qui est des sanctions administratives, les peines les plus courantes applicables concernent selon les cas soit une déscolarisation totale (pour les élèves du moins), soit un retrait de l’autorité parentale, soit un renvoi pur et simple de l’administration pour les fonctionnaires. Côté pénal, les peines applicables vont de la simple amende à une peine de prison de plusieurs mois. Devant cette règlementation sévère mise en place par l’Etat en faveur du calendrier vaccinal, des personnes réticentes à son application se sont regroupées en associations, pour dénoncer haut et fort leur mécontentement. En effet, selon elles, il s'agit là d'une violation flagrante de certains de leurs droits fondamentaux par les autorités étatiques. A l’appui de leurs actions, ces groupements invoquent notamment la Charte Européenne des Droits Fondamentaux, reconnaissant à chaque citoyen de l’Union Européenne une clause de conscience.

Si les vaccinations obligatoires et le suivi strict du calendrier vaccinal sont effectués pour les adultes par le médecin traitant, en ce qui concerne les enfants, ces modalités peuvent être prises en charge soit par le Service de Protection Maternelle et Infantile, soit par le médecin traitant, selon le choix des parents.

Le calendrier des vaccinations : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le calendrier des vaccinations est l’agenda officiel élaboré par le Conseil Supérieur de l’Hygiène Public, qui liste chaque année, selon les catégories d’âge, les vaccinations recommandées et obligatoires, ainsi que les dates exactes des différents rappels à effectuer. Dans ses grandes lignes, le calendrier vaccinal français recommande dès les premières semaines de la naissance du bébé, une vaccination pour l’immuniser contre le bacille de la tuberculose (BCG) et le virus de l’hépatite B. Une fois le cap des 2 mois passé, une deuxième vague de vaccinations est préconisée pour protéger l’enfant contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l’haemophilus influenza B et la poliomyélite. Après cette première injection, deux autres injections seront nécessaires vers l’âge de 3 et 4 mois pour consolider les acquis immunitaires du nourrisson. La prochaine étape du calendrier se situe vers le premier anniversaire du nouveau-né pour l’immuniser contre la rougeole, la rubéole et les oreillons. Après ces primo injections et jusqu’au 24e mois de l'enfant, plusieurs rappels s'ensuivront. Entre le 16e et le 18e mois, un premier rappel devra être effectué (correspondant en réalité à la 4e injection) et concerne notamment la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, l’haemophilus influenza  B et la coqueluche. Une fois tous les rappels effectués, plus aucune injection n’est préconisée jusqu’au 6e anniversaire de l’enfant. En effet, selon le calendrier, les rappels suivants devront être réalisés vers 6 ans puis vers 13 ans. Une fois le cap des 14 ans passé, une nouvelle vaccination contre le papillomavirus (HPV) est recommandée, dont le rappel devra s’effectuer tous les 10 ans. A 18 ans, un nouveau rappel contre la poliomyélite, le tétanos et la diphtérie doit être effectué. A ce stade, les rappels suivants se feront tous les 10 ans. Par contre, c’est vers l'âge de 26 et 28 ans que le rappel pour la coqueluche devra s’effectuer. Enfin, après le cap des 65 ans, seules les vaccinations anti-grippales sont préconisées selon une fréquence annuelle. Il est à noter qu’en cas de retard ou d’oubli sur les dates prévues par le calendrier, il est inutile de tout reprendre depuis le début. En effet, il suffit de mettre à jour le nombre d'injections qui ont été omises en fonction de l'âge. Dans tous les cas, il faut toujours demander l’avis de son médecin traitant.

Les vaccins obligatoires dans l' Hexagone

Suite à l’éradication en Europe d’un bon nombre de maladies contagieuses comme la variole ou la rubéole, seuls trois vaccins restent désormais obligatoires en France dont les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). En règle générale, ces trois vaccins sont injectés au cours de l’enfance, simultanément aux vaccins contre l’Haemophilus influenza B et la coqueluche. Si auparavant, le vaccin BCG contre la tuberculose figurait parmi les vaccins obligatoires, depuis 2007 ce n’est plus le cas, car la tuberculose est désormais considérée comme éradiquée, en particulier en Europe. Si tels sont en général les vaccins obligatoires pour la population européenne, il faut savoir que cette liste peut s’allonger pour certaines professions à risque comme les professionnels de la santé ou les éboueurs. Par ailleurs, dans certaines régions de l’Hexagone, comme en Guyane, certains vaccins supplémentaires tels que le vaccin contre la fièvre jaune sont aussi obligatoires en plus du DTP.



Assurance santé

L'assurance Mutuelle Santé

Comparez mon assurance s'occupe de vous renseigner sur l'assurance santé afin que vous ne soyez jamais pris au dépourvu. Des informations sur les consultations médicales, les soins dentaires, l'optique, les médicaments et tous autres frais médicaux entrants dans le cadre de votre contrat d'assurance santé.

Vous souhaitez souscrire à une mutuelle santé ?

La sécurité social ne remboursant pas totalement vos frais médicaux, souscrire à une mutuelle santé vous permet d'être mieux remboursé(e) de vos dépenses santé et de vous assurer une sécurité permanente. Notre comparatif santé vous permettra de trouver un assureur qui correspond au plus prêt à vos besoins au meilleur rapport qualité/ prix.

Un comparateur d'assurance santé sur internet

Par son expérience, comparer mon assurance.com a su se forger une identité et une analyse de très grande qualité. Proposant les meilleures assurances santé au meilleur prix, vous trouvez une offre d'assurance santé adapté à votre profil et pouvez y souscrire directement sur internet auprès de l'assureur de votre choix.

Comparez votre mutuelle santé