Préserver les personnes âgées du danger de la canicule

Plus de 15 000 personnes âgées ont trouvé la mort lors de la canicule de 2003. Une telle perte de vie humaine terrorise et alerte les autorités à prendre des mesures en cas de vague de chaleur très intense en été, et c’est ce qui sera développé à travers cet article.

C’est au pouvoir public de déclarer l’état de canicule qui correspond généralement à une forte température consistante de 45°C ou plus durant la journée et de plus de 20°C durant la nuit sans que cette valeur ne baisse pendant trois jours consécutifs. Depuis les milliers de victimes en 2003, une circulaire interministérielle est établie chaque année : c’est le plan canicule qui est émis s’étalant du 1er juin au 31 août. Les alertes les plus urgentes émanent du préfet et se distinguent en trois couleurs de plan, à savoir le vermeil pour les personnes vulnérables, rouge pour les services de secours et blanc pour les hôpitaux. Ces alertes doivent sensibiliser a priori tout le personnel soignant mais aussi l’entourage des personnes âgées, c'est-à-dire les structures d’accueil, les collectivités locales, les familles, les aides-soignants, les infirmiers et les médecins à domicile, et même les voisins. Les personnes considérées ici sont souvent définies à partir d’un certain âge et en fonction de leur état de santé. Mais même si la déclaration par le pouvoir public n’est pas encore sortie, si jamais un individu âgé présente l’un des symptômes, il faut prendre les mesures nécessaires.

Les coordonnées des personnes âgées vivant seules doivent être transmises aux communes afin que ces dernières puissent faire le nécessaire en cas de besoin, comme la surveillance continue sur un espace de temps. Il faut que l’entourage de la personne âgée lui explique la nécessité de donner ses coordonnées aux communes afin de l’inciter à donner son accord qui est indispensable. Le pouvoir public doit toujours être informé, par le biais du serveur régional des hospitalisations, des décès relatifs à une canicule.

Les seniors les plus sensibles à la canicule

Les personnes âgées qui sont les plus sensibles à la canicule sont les handicapées adultes, les inaptes au travail et qui dépassent la soixantaine et les retraités de plus de 65 ans. Généralement, ces personnes ne ressentent aucun besoin de boire puisqu’elles perdent la sensation de soif malgré l’hyperthermie et la chaleur extérieure. Il faut donc les inciter à le faire et c’est la raison pour laquelle il faut la présence d’une autre personne pour une durée de 15 minutes au moins toutes les trois heures. Il faut instaurer les meilleurs comportements à suivre dont le principal est de les hydrater. Si ces seniors vivent seuls ou restent seuls à la maison sur un certain temps, il est recommandé à leurs proches de faire appel au service des aides à domicile dont une partie des frais est prise en charge par l’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie.

Les symptômes de malaise en cas de canicule

Une personne âgée est considérée en bonne santé lorsque sa température corporelle se trouve entre 36°C et 36,6°C. En présence d’hyperthermie accompagnée de vertige, de faiblesse, de maux de tête, de sécheresse cutanée et de troubles de sudation, il faut consulter un médecin ne serait-ce qu’à la moindre doute. Le temps de faire venir le médecin, puisqu’il est préférable de ne pas la fatiguer en la transportant encore au cabinet médical, il faut essayer d’équilibrer la température ambiante, si le lieu d’habitation présente une salle ventilée ou climatisée, placer confortablement la personne âgée dans l’une de ces pièces et lui éviter toute forme de stress.

Les bons gestes et les bons réflexes

Lorsque la canicule menace ou a été déjà déclarée, il faut autant que possible abaisser de 5°C la température du lieu dans lequel on se trouve par rapport à la température extérieure. Pour ce faire, on peut user des appareils de ventilation et de climatisation, croiser les volets et ouvrir les fenêtres. La température corporelle doit également être abaissée en restreignant les sorties à l’extérieur, en portant des vêtements légers, de préférence en coton et de couleur claire comme le blanc, en consommant des aliments froids, en buvant de la boisson froide. Il est également recommandé de limiter les efforts physiques, de rester dans la pénombre, de porter une casquette ou un chapeau si on est dehors, de mettre des poches de glace sur les jambes et les poignets, d’aérer la pièce et de prendre une douche fraîche. Mouiller de temps en temps les avant-bras, les jambes, le cou et le visage avec un vaporisateur d’eau ou avec un linge humide. Si la personne est sous traitement médical durant cette période, il est utile de demander l’avis du médecin sur la dose et la prise de ces médicaments puisque leur effet sur ce genre de personnes vulnérables de par la forte chaleur est inconnu.



Assurance santé

L'assurance Mutuelle Santé

Comparez mon assurance s'occupe de vous renseigner sur l'assurance santé afin que vous ne soyez jamais pris au dépourvu. Des informations sur les consultations médicales, les soins dentaires, l'optique, les médicaments et tous autres frais médicaux entrants dans le cadre de votre contrat d'assurance santé.

Vous souhaitez souscrire à une mutuelle santé ?

La sécurité social ne remboursant pas totalement vos frais médicaux, souscrire à une mutuelle santé vous permet d'être mieux remboursé(e) de vos dépenses santé et de vous assurer une sécurité permanente. Notre comparatif santé vous permettra de trouver un assureur qui correspond au plus prêt à vos besoins au meilleur rapport qualité/ prix.

Un comparateur d'assurance santé sur internet

Par son expérience, comparer mon assurance.com a su se forger une identité et une analyse de très grande qualité. Proposant les meilleures assurances santé au meilleur prix, vous trouvez une offre d'assurance santé adapté à votre profil et pouvez y souscrire directement sur internet auprès de l'assureur de votre choix.

Comparez votre mutuelle santé