Les mesures à prendre pour prévenir et traiter le diabète

Comme toutes maladies et état de santé, le diabète peut, d’une manière globalisée pour le type 2, être prévenu tandis que tous les types se traitent. Ces actions seront développées sur cet article afin d’aider les personnes présentant les symptômes et surtout les diabétiques.

Il est difficile de savoir si on est diabétique ou non puisque les manifestations ne se présentent le plus souvent qu’au moment où l’état de santé commence à s’aggraver et lorsque sa forme est du type 2. Pourtant, on ne se soucie généralement de cette maladie tant que les symptômes n’apparaissent pas, il est alors primordial de savoir à peu près comment cette maladie se présente. Lorsqu’on a une envie incessante de boire en ayant une grande soif, une certaine fatigue qui semble anormale et un besoin fréquent d’uriner, la première chose à faire est de procéder à une détection du taux glycémique en mettant un peu d’urine sur les bandelettes, ou pour bien le confirmer, faire un analyse de sang prélevé à jeun.

Ces états se font ressentir lorsqu’il n’est pas encore à son stade avancé dit du type 2. S’il a été confirmé que la personne est diabétique, il faut alors suivre un traitement médicamenteux, respecter une grande hygiène alimentaire et pratiquer des exercices physiques.

Au résultat des tests positifs qui confirment qu’une personne est diabétique, il faut savoir si le diabète qu’elle a est du type 1 ou du type 2 afin de trouver le traitement le mieux adapté à son cas. Le type 1 se traduit par une abondance de sucre trouvé dans l’urine et dans le sang dépassant le taux normal, cet excès est causé par le manque d’insuline produite par le pancréas. Ce type peut être aussi lié à l’environnement et aux gènes et tout le monde peut être affecté par ce type de diabète, c'est-à-dire les adultes, les adolescents et même les enfants, sauf les personnes âgées. Il est du type 2 si le diabétique est obèse ou présente des excès de poids anormaux et que l’insuline présente dans son corps devient inefficace. Le diabète du type 1 évolue au type 2 du moment où la personne a une mode de vie sédentaire, qu’elle ne suit pas une alimentation hygiénique, qu’elle est obèse et commence à prendre de l’âge.

Elle arrive à un stade avancé lorsque la personne connaît un accident vasculaire cérébral, un infarctus, une hémorragie à l’œil et une infection dominante au pied.

Le traitement du diabète

Le traitement du diabète de type 1 n’est pas encore très accentué puisqu’il faut seulement se faire injecter de l’insuline jusqu’à obtention de l’équilibre. Cette injection est suivie par une alimentation équilibrée, des repas pris à des heures fixes et la pratique quotidienne d’activité physique.

Le traitement du diabète de type 2 ressemble à peu près à celui du type 1 mais d’une façon beaucoup plus accentuée sur la dose. Ici, le suivi d’un régime diabétique s’impose aussi bien que les exercices physiques tout comme toutes les actions à entreprendre afin de perdre du poids. Dans le cas où la personne diabétique tombe malade alors qu’il est sous traitement d’insuline, il faut aviser le médecin traitant afin que ce dernier adapte les doses de chaque traitement pour favoriser l’équilibre d’insuline dans le sang. En effet, le plus souvent le médecin augmente la dose d’insuline dans le cas d’un abcès dentaire, d’une infection urinaire et de grippe. Cet ajustement de dose ne peut se faire que par le médecin traitant.

Les précautions à prendre et les actions à entreprendre pour rendre efficace le traitement médicamenteux

La première chose à faire est de vérifier périodiquement sa glycémie, pour ce faire, on peut user d’un lecteur de glycémie ou d’un auto-piqueur pour une auto-surveillance afin d’éviter de faire le va-et-vient chez le médecin. Le mode de vie doit changer, notamment en ce qui concerne l’alimentation, elle doit être saine et surtout hygiénique. Manger à volonté des légumes de provenance naturelle et non en conserve, ainsi que les fruits frais. Le jambon cuit ou cru, le poulet, les viandes rouges, les céréales et les compotes sont autorisés mais d’une manière modérée, voire limitée, selon la dose autorisée par le nutritionniste ou selon le régime à suivre. Bannir du régime alimentaire les biscuits, les confitures, les chocolats, les pâtisseries, les poissons, les sauces pré-préparées, les fritures et les viandes en sauce. En résumé, il faut manger des aliments riches en fibres, diminuer le sel et éviter autant que possible le sucre et les aliments trop sucrés, aussi bien que toutes les matières grasses. Les activités physiques quotidiennes d’une durée moyenne de trente minutes sont impératives. Elles aident le pancréas dans le métabolisme de production d’insuline et aident les cellules à mieux assimiler l’insuline déjà présente.

Comment prévenir le diabète de type 1 ?

Il est assez difficile de prévenir le diabète du type 1 étant donné que jusqu’à présent les chercheurs sont encore en phase d’expérimentation concernant tous les moyens prévus et à mettre en œuvre. Il faut savoir que ce qui amène à l’état de diabète du type 1 est le fait que le système immunitaire détruit l’insuline produit par les cellules, la plupart des recherches ont été alors axées sur le moyen d’empêcher le système immunitaire de procéder à cette destruction. Pour cela, des vaccins sont en phase d’expérimentation, ce type de vaccin agit sur le système immunitaire pour ne plus permettre à ce dernier d’évincer les cellules béta productrices d’insuline. Une autre manière préventive en phase d’expérimentation touche les cellules souches, c'est-à-dire les cellules primaires constitutives de l’embryon trouvées aussi dans le pancréas, les intestins, le cerveau, la rate et la moelle osseuse des adultes.

Ces cellules ne sont pas encore à leur forme définitive puisque d’elles proviennent toutes des cellules formant les organes humains, tout comme d’elles proviennent les cellules béta productrices d’insuline. La recherche consiste à trouver les moyens de les transformer en cellules productrices d’insuline lors de leur développement. Selon les travaux effectués par les chercheurs, les cellules issues de la moelle osseuse peuvent avoir ce développement, mais les tests continuent. La dernière manière testée afin de trouver un moyen pour prévenir le diabète de type 1 est la transplantation des îlots de Langerhans dans lesquels les cellules béta productrices d’insuline évoluent lors de leur fonction.

Des tests ont été déjà effectués sur des sujets humains mais il a été constaté que la durée de vie de ces îlots transplantés ne dépasse pas les 24 mois, les tests continuent afin de trouver les moyens de prolonger cette durée de vie. Alors, la meilleure manière de prévenir ce type, pour le moment, est de manger sans aucun excès aussi bien en matière grasse qu’en sucre, et de maintenir un harmonieux équilibre entre alimentation et exercice physique.

Comment prévenir le diabète de type 2 ?

La prévention du diabète du type 2, quant à lui est possible, parce qu'avant d'arriver à ce stade, la personne concernée doit avoir le type 1 et est déjà consciente de son état. La prévention ici consiste à retarder autant que possible la manifestation de la maladie et de réduire au minimum son importance. La première chose à faire est de perdre du poids en usant de tous les moyens possibles en se référant à son médecin, à un nutritionniste ou à un autre professionnel compétent. Effectivement, c’est le facteur principal qui incite la maladie à s'aggraver. Tant que la personne malade de diabète du type 1 possède un poids normal, on peut dire qu’elle ne risque pas le diabète du type 2, mais cela doit être soutenu d’un mode d’alimentation bien équilibrée sans matière grasse et d’un mode de vie saine.


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !