L’orthodontie : connaître les pratiques existantes et les méthodes de remboursement

L’orthodontie ou ODF, orthopédie dento-maxillo-faciale, est une spécialité médicale qui vise à corriger le mauvais alignement des dents ainsi que les malformations des mâchoires. Cette discipline a donc une double fonction médicale et esthétique.

Sur le plan médical, l’orthodontie prévient toutes sortes de complications buccales, on parle alors d’orthodontie fonctionnelle. En effet, le bon alignement des dents permet un engrènement correct qui induit une optimisation de fonctions comme la mastication, la respiration, la phonation, la déglutition et la croissance. L’orthodontie agit également sur le développement, les malformations ou les mauvaises positions des mâchoires. Sur le plan esthétique, cela est important pour assurer un meilleur bien-être. Les personnes concernées ont alors recours à l’orthodontie dite classique. Quelle soit classique ou fonctionnelle, le principe de l’orthodontie est simple. Il s’agit d’exercer de façon constante une légère pression sur les dents de manière à les déplacer.

Même si l’orthodontie se pratique surtout sur une population jeune, il existe des soins pour les adultes. Cela dit, les actions sur la mâchoire sont limitées une fois la croissance terminée et s’il faut ajuster sa position ou sa taille, la chirurgie s’impose.

L’orthodontie est une nouvelle discipline que pratiquent les chirurgiens dentistes et stomatologues. Pour prévenir les infections gingivales et les caries ou pour corriger le profil facial, les techniques et les appareils utilisés sont nombreux.

Les pratiques d’orthodontie existantes

L’orthodontie a recours à des appareillages. En la matière, les pratiques ont beaucoup évolué. De la bague en or ou en argent qu’on posait autour de la dent, on est passé au braquet, pour arriver aujourd’hui aux micros braquets. Ce sont de très petites plaques qui peuvent être en plastique, en résine, en acier ou en céramique. Certaines se posent sur la face interne de la dent, c’est le système lingual. Invisible, il nécessite tout de même pour la langue un temps d’adaptation et a parfois des contre-indications.

Il existe aussi des appareils qui agissent sur les mâchoires. Dans ce cas, on parle alors d’orthopédie, une méthode réservée plutôt aux sujets très jeunes. A cet effet, on se sert le plus souvent d’appareils amovibles. L’appareillage fixe ou multi-attache étant très souvent utilisé en l’orthodontie, il arrive qu’un traitement nécessite une force extra-orale, c’est-à-dire un appareillage qui est ancré hors de la bouche. Une autre technique de traitement utilise des gouttières lesquelles peuvent être personnalisées, étant à la fois amovibles et invisibles.

Les traitements pour enfant et pour adulte

Chez l’enfant, nous distinguons les traitements préventifs des soins sur denture permanente. Les traitements préventifs interviennent dès l’âge de sept ans et visent à prévenir les conséquences de certaines habitudes ou anomalies. Par exemple, les habitudes de succion (doigt, langue ou objet) ou les anomalies au niveau de la mâchoire ou de la dentition. Les traitements sur la denture permanente ne se font que lorsque les dents définitives apparaissent. Ils permettent de leur donner leur alignement final, quitte à en extraire quelques-unes.

En ce qui concerne les adultes, la prévention est exclue. On peut facilement passer de l’orthodontie à l’orthopédie, la chirurgie et la rééducation n’étant pas exclues. Pour qu’un traitement donne de bons résultats, il faut une bonne hygiène buccodentaire, des gencives et l’os de la mâchoire en bon état. De façon générale, la durée des traitements est très variable, mais il faut tout de même compter au minimum six mois pour redresser une dent.

Comment se faire rembourser en orthodontie ?

Pour les adultes, il n’y a pas de prise en charge ni de remboursement, lequel se fait par palier d’âge. La Sécurité Sociale française rembourse le traitement pour les enfants à hauteur de 100 % du tarif de la convention. Cela passe à 80 % après 16 ans, pour s’arrêter à partir de 20 ans.

De façon générale, les assurances maladie ne s’engagent que sur les traitements entamés avant l’âge de seize ans. Néanmoins, certaines compagnies proposent des complémentaires santé qui couvrent largement les frais engagés pour les enfants et proposent également des forfaits pour adultes, mais qui ne prennent pas tout en charge. Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que les coûts pratiqués par les praticiens sont plus élevés que ceux pris en compte par les assurances lesquelles ne tiennent souvent pas compte du coût de l’appareillage. Pour être sûr d’être remboursé, il faut faire certaines démarches administratives auprès de sa mutuelle avant de commencer tout traitement.


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !