Rouler en scooter en ville : privilégier la prudence

Pour rouler en scooter en ville, la prudence est de mise tant du point de vue équipements que du point de vue conduite proprement dite. Quels sont les conseils pour améliorer la sécurité en scooter ?

Pour le conducteur de scooter, il n’y a ni carrosserie ni airbags pour le protéger. S’entourer d’un maximum de précautions et rouler avec prudence constituent la seule garantie d’éviter les chutes et autres accrochages qui risquent de provoquer des blessures plus ou moins graves. Il faut également se soucier du comportement des autres en restant toujours sur ses gardes. Et pour ce faire, la maîtrise totale de l’engin est indispensable. Il n’y a pas de honte à se familiariser avec son scooter dans un endroit fermé ou mieux, suivre un stage de conduite pour les débutants.

Le scooter permet d’aller plus vite en ville en se faufilant entre les voitures dans les embouteillages. Seulement, comme il n’offre aucune protection à son conducteur, il faut toujours rester prudent et vigilant. Il n’est pas permis de rêvasser quand on conduit un scooter, tous les sens doivent être en éveil en permanence. Il ne faut jamais écouter de la musique et bien entendu le portable doit être éteint.

Les équipements de sécurité pour rouler sur un scooter en ville

Le conducteur de scooter doit disposer d’un minimum d’équipements pour assurer son confort et surtout sa sécurité et le port de casque est obligatoire. Il en existe deux types sur le marché à savoir l’intégral et le jet. Ce dernier est plus léger et moins chaud en été mais laisse le bas du visage très vulnérable. Il est alors préférable de se tourner vers l’intégral qui offre une protection optimale de la tête c’est-à-dire le crâne et le visage. Les autres équipements ne sont pas moins utiles, le blouson de couleur vive est recommandé, même en été.

Les gants offrent une protection des mains en cas d’accident ou de chute. Pour les chaussures, il n’y a pas de modèles recommandés car avec le scooter les lacets ne risquent pas de s’entremêler avec la pédale de frein ou le sélecteur de vitesses, dans le cas de la moto. Enfin, les lunettes sont vivement recommandées pour ceux qui préfèrent porter un casque ouvert.

Quand on circule la nuit, le principal souci est d’être vu. Le blouson muni de bandes réfléchissantes est plus que jamais indispensable. S’assurer que les feux arrière du scooter fonctionnent bien. Pour l’éclairage, inutile de mettre des ampoules de très forte puissance, seule la parabole conditionne la qualité du faisceau.

Les règles de prudence pour rouler sur un scooter en ville

Le scooter n’offre aucune protection pour son conducteur. Le maître-mot de la sécurité quand on circule en ville est la prudence. Le respect de la signalisation est primordial, il ne faut pas forcer le passage, même si on a la priorité à une intersection. Il vaut mieux attendre quelques secondes que devenir la cible d’un automobiliste trop pressé, même précaution dans les ronds-points. Il ne faut pas trop serrer la voiture qui précède et toujours respecter les distances de sécurité. Il ne faut pas oublier qu’un brusque freinage risque de bloquer la roue avant et de provoquer une chute. Comme peu de scooters sont équipés du système Abs de freinage, il ne faut pas hésiter à augmenter la distance de sécurité sur une chaussée mouillée.

Le principal souci d’un conducteur de scooter doit se concentrer dans le fait d’être bien remarqué par les autres usagers de la route. Certes, l’engin permet de se faufiler mais les changements de file brusques et rapides risquent de prendre au dépourvu les automobilistes. On peut se faufiler sur un scooter, mais en respectant les règles de sécurité. Un conducteur de scooter est plus exposé qu’un automobiliste, il doit savoir anticiper. Avec l’expérience, il est possible de prévoir les changements de direction des voitures même si le clignotant n’est pas allumé. Comme un scooter accélère plus vite qu’une voiture, on atteint très vite les 50 km/h autorisés en ville. Quand on remonte les files, il faut éviter d’aller trop vite car certains automobilistes pressés peuvent changer de files à tout moment.

Le freinage est tout un art avec un scooter. Contrairement à une voiture, le fait de ne plus accélérer ne ralentit pas un scooter. Pour freiner, le conducteur dispose de deux leviers au guidon, celui de gauche commande en général le frein arrière et celui de droite l’avant. Pour que le freinage soit efficace, il faut actionner les deux leviers en même temps et de manière progressive. Certains modèles sont dotés de système de freinage qui agit à la fois sur la roue avant et la roue arrière. C’est un plus qui permet de retarder le blocage des roues, toujours délicat à maîtriser. Pour s’arrêter, il faut donner quelques coups de frein pour avertir le conducteur qui suit au moyen des feux de stop. Vérifier par le biais des rétroviseurs que le signal a été bien reçu. On doit monter sur un trottoir à vitesse réduite pour éviter les chutes et il ne faut jamais aborder un trottoir en biais car le pneu risque de riper.

Par temps de pluie, porter une veste étanche et des gants de bonne qualité est de rigueur. Quand on est mouillé ou transi de froid, on ne réagit plus correctement face aux imprévus. Sur chaussée glissante, on doit adopter une conduite coulée et se méfier plus particulièrement des rejets d’huile ou d’essence qui remontent à la surface du goudron. Dans le flot de la circulation, il ne faut pas rouler tout près du trottoir car cela augmente le risque d’être touché par un autre véhicule qui veut dépasser. Rester au milieu de la voie assure une vision optimale de la rue. En cas de changement de direction, il ne faut jamais oublier d’allumer les clignotants.


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !