Comment se fait la récupération des points dans le système du permis à points en France ?

Les informations nécessaires quant aux points des permis de conduire et la manière de les garder et de les récupérer sont évoquées dans cette rubrique.

Le but de la législation française en inventant et en priorisant le système de permis à point est de multiplier autant que possible la sécurité routière en essayant d’éveiller les caractères responsables des conducteurs. Il faut savoir qu’au moment de l’octroi de ce permis, le conducteur obtient douze points. Si jamais tous ces points venaient à disparaître, c'est-à-dire à être nul puisque le conducteur les a tous perdus, on doit lui retirer son permis et une amende lui sera pénalisée. Ainsi, toutes les infractions passibles de points à retirer méritent d’être connues afin de mieux les éviter. Les points retirés ne sont pas pareils pour toutes les infractions, leur nombre varie en fonction de la gravité des faits qui se sont déroulés. La meilleure façon de s’en échapper est d’être toujours vigilant au volant, de bien suivre les indications de circulation et de respecter tout le système d’autorité circulaire. La seule issue rapide pour récupérer ces points perdus est l’entrée en formation dans les stages de récupération des points.

Malgré le fait que bon nombre de conducteurs trouvent le système de permis à points trop sévère, ce technique est fort utile pour préserver la sécurité publique en protégeant les citoyens des mauvais comportements de certains automobilistes. Il a été en effet recensé dernièrement que plus de 100 000 conducteurs ont fait l’objet de permis retiré.

Le retrait des points

Lorsqu’un automobiliste a fait une infraction et que la sanction qui lui sera appliquée est le retrait des points, l’autorité compétente lui fait part d’une injonction administrative notifiant que des points lui seront retirés suite à tel événement. A la réception de cette injonction administrative, le conducteur dispose d’un délai de huit jours pour se présenter au préfet du département ou à la gendarmerie ou encore à la police pour restituer le permis. Dans le cas où les douze points ont été complètement épuisés, et qu’il n’y a plus de points à retirer alors c’est vraiment le permis lui-même qui lui sera pris. A la suite d’un retrait de permis, l’automobiliste doit faire preuve de bonne conduite, de très bonne santé mentale et physique et d’une grande aptitude à conduire. Pour évaluer sa capacité après le retrait de permis de conduire durant six mois et pour obtenir à nouveau l’autorisation de conduire, le conducteur doit réussir un examen de conduite, un test psychotechnique d’aptitude et un examen médical.

Le nombre de points retirés par rapport aux infractions

Citons les différentes infractions passibles de retrait de points du permis de conduire par ordre de gravité. Un point est retiré pour tout manquement à la mise de ceinture de sécurité. Deux points sont enlevés pour avoir roulé sur les bandes d’arrêt d’urgence, pour avoir dépassé un autre véhicule malgré la ligne continue et pour avoir empêché une autre voiture de dépasser en augmentant la vitesse au moment où cette dernière envisage de dépasser. Trois points sont ôtés pour les conduites à gauche, tandis que quatre points sont soustraits pour un taux d’alcoolémie élevé, demi-tour ou marche arrière sur l’autoroute, dépassement d’un véhicule roulant à plus de 40 km/h, non arrêt au feu rouge ou à un stop, refus de priorité et dommage corporel d’un tiers suite à un accident de circulation provoquant à ce dernier une incapacité de moins de trois mois. Six points sont retirés lorsque le conducteur a causé un dommage corporel d’un tiers avec une invalidité de plus de trois mois pour blessure ou homicide involontaire. En outre, dans certains cas, le conducteur doit payer une amende.


Comparer mon assurance vous propose des formules d’assurance adaptées à vos besoins et attentes.

Assurance santé : une assurance santé complémentaire a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire. Aidez vous de notre comparateur santé et des avis clients pour faire votre choix.

Assurance maladie : l’assurance maladie repose sur 3 principes fondamentaux qui sont l’égalité aux soins, la qualité des soins et la solidarité. Sur comparer mon assurance nous vous proposons de l’information et des conseils sous forme de dossiers vous permettant de nourrir vos connaissances et de vous aider dans vos démarches.

Assurance vie : l’assurance vie permet de se constituer ou de faire fructifier un capital mais aussi de transformer son capital en rente viagère, ce qui est de toute part très intéressant. Avec notre comparateur trouvez votre formule d’assurance vie.

Assurance obsèques : il s’agit d’un contrat qui permet au souscripteur d’organiser et de financer ses propres obsèques en évitant tout souci de gérance à ses proches. Nous vous proposons de protéger l’avenir de ceux que vous aimez avec les garanties frais d’obsèques.

Assurance habitation : l’assurance habitation assure votre logement contre les risques de la vie quotidienne, de vous protéger contre le vol, des dégâts des eaux et tout autre dommage collatéral en gardant le meilleur rapport qualité prix.

Assurance auto : les besoins en assurance auto ne sont pas les mêmes pour tous, c’est pourquoi il n’y a pas une mais plusieurs bonnes assurances auto. Evaluez à l’aide de notre comparatif auto le prestataire qui vous ressemble.

Comparer mon assurance, vous propose de recevoir gratuitement un devis en assurance basé sur une demande précise et construite ! Alors n’attendez plus, et rappelez vous que comparer et s’informer c’est le meilleur moyen de payer son assurance moins chère à des prix défiant toute concurrence !